OSPEDALE ANOALITE

A Mungbere, nel Nord Est della
Repubblica Democratica del Congo


Mbaratongolo a Bandyioun piccolo malato di AIDSophragazze pigmee sulla portamaman Marcelinebicicletta

MEILLEURS VOEUX

JOYAUX NOEL......

Cette année encore les souhaits pour les fêtes nous donnent l'opportunité de jeter un coup d’œil sur ce qu'on vient d'achever et tout ce que reste à réaliser.






















































Pour aider nos malades tu peux effectuer un virement bancaire sur le  CCP  n° 28394377 ou bien en faveur de: Banca Etica IT 68 V. 05018  12101  000000512250  (Missionari  Comboniani, Ospedale di Mungbere)


                      ........et BONNE ANNEE 2018

Le programme de formation pour 5 techniciens de cytologie a été achevé. Les tests de dépistage du cancer du col de l'utérus ont commencé soit à Mungbere que à Goma, Beni, Kisangani et Mambasa. Plusieurs rencontres de sensibilisation ont été organisées soit pour les médecins que pour les femmes dans chaque centre. Pour l'année prochaine on a prévu un cours résidentiel de 2-3 semaines à Mungbere pour tous les techniciens déjà formés. Au cours de ces quelques semaines on aura l'occasion de renforcer les connaissances déjà acquises, de partager les difficultés rencontrées et avancer une programme pour le futur. A Mungbere on va commencer avec l'histologie et il faudra préparer un ou deux technicien et aussi commencer les démarches pour avoir d'ici quelques années un médecin formé pour une première lecture des préparations histologiques. La télé-pathologie restera en tout cas l'instrument indispensable pour garantir un diagnostic sur.

Le nouveau pavillon pour les maladies infectieuses est finalement terminé, mais la grande difficulté qu'il faudra résoudre est le personnel sanitaire. Les jeunes qui terminent les écoles infirmiers n'aiment pas venir en brousse, là où manque le réseau téléphonique et préfèrent rester en ville. Aussi parmi ceux et celles qui sont partis de Mungbere pour continuer les études, rares sont ceux que reviennent. L'ouverture d'une école infirmier à Mungbere même, en collaboration avec les autorité étatiques pourra, espérons le, résoudre ce problème d'ici quelques années, pour le moment cela signifie de nouveaux engagements pour l'enseignement.

Les amis qui ont employé leur congé pour améliorer notre installation électrique nous ont rendu un service précieux. Depuis la fin des travaux en août dernier nous avons économisé une quantité inattendue de carburant utilisé d'habitude pour les générateurs et la performance de l'installation électrique aux services essentiels de l’hôpital a changé radicalement. Parmi les hospitalisé l’installation des lumières nocturnes a été l'intervention plus appréciée, elle a changé complètement l’aspect et les habitudes de l’hôpital durant la nuit. Le réseau téléphonique interne et le réseau digital nous permettront de travailler mieux et plus rapidement. La formation du personnel à l'utilisation de ces moyens nous engagera longuement dans les mois à venir.

L'école primaire Daniel Comboni a complété le premier cycle et les filles et les garçons qu'il y a six ans avaient commencé avec la première sont arrivés  à la sixième. Ils ont eu la chance d'apprendre beaucoup plus de leurs amis, ont pu grandir dans un milieu scolaire plus sain et maintenant , eux avec leurs parents voudraient continuer dans une école supérieure semblable.Un défi pour nous tous, mais, qui sait, aussi une grande occasion pour l'avenir.

Deux filles pygmées sont en train de suivre les cours théorique et pratique pour devenir sages femmes dans leurs villages.

D'ici deux-trois ans elles pourront rentrer chez elles, là où elles ont grandi pour aider les autres mamans pygmées à soigner mieux les enfants, à accoucher dans des conditions plus sures et à prévenir quelques maladies.

L'année prochaine nous commencerons aussi un projet d'éducations sanitaire pour toutes les mamans avec le but de réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans, causée par le paludisme en particulier. Il faudra du travail et du temps et une grande dose de patience, mais peut être que nous arriverons a éviter que le 9 enfants sur 100 que aujourd'hui meurent chaque année de palu à Mungbere soient sauvés.


Voila plusieurs raisons pour vous remercier et continuer dans la joie






Copyright © 2014 Hopital Anoalite Mungbere